2 des programmes malveillants les plus récents

Les cybercriminels foisonnent d’imagination et font de plus en plus de victimes d’année en année. Un nombre incalculable de personnes se sont retrouvées complètement à sec après un vol de leur identité et de leurs coordonnées bancaires. De nombreuses entreprises et même des institutions financières et autres ont dû essuyer de grosses pertes suite à une cyberattaque de grande envergure. Personne n’est à l’abri des programmes malveillants qui sont de plus en plus dangereux et sans pitié. En voici 2 parmi les plus récents.

Les applications « fleeceware »

Les applications « fleeceware » ont été mises au point par des développeurs dont l’objectif est d’extorquer des sommes d’argent à des utilisateurs trop confiants. En réalité, ces applications ne sont pas vraiment dangereux pour les données d’un utilisateur ni pour l’appareil sur lequel elles sont installées et c’est ce qui les rendent encore plus efficaces. De plus, même si un utilisateur supprime ces applications de ses appareils, celles-ci continuent de lui facturer des sommes importantes. Quand on sait qu’en l’espace de quelques années, plus de 600 millions d’utilisateurs ont téléchargé des applications « fleeceware », on n’ose imaginer la somme astronomique qui leur ont été extorquée depuis.

Un programme malveillant de type Cryptojacking

Les programmes de type Cryptojacking visent davantage les cryptomonnaies telles que le Bitcoin. Leur but est d’utiliser la puissance de calcul d’un utilisateur pour miner ces cryptomonnaies. En effet, comme le minage a besoin d’une immense puissance de calcul pour générer de la cryptomonnaie, les cybercriminels essaient d’installer un programme de cryptojacking sur des appareils mobiles ou des ordinateurs pour arriver à leurs fins. Ces appareils et ordinateurs ralentissent nettement, les cybercriminels en profitent pour voler des sommes conséquentes à leurs victimes. De telles attaques rapportent énormément d’argent à ces pirates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *